Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 17:50

The D-Men sont la première incarnation de The Fifth Estate. Nous parlons de légendes du Connecticut et la localité est Stamford, hâvre magnifique pour la gentry de New York. Malgré son inclusion dans la Nouvelle-Angleterre, le Connecticut présente assez peu de similarités avec ses voisins puritains. Ainsi les futurs Fifth Estate joueront une pop music mélodieuse, claire, aiguë, souvent dotée d'inflexions latines, d'arrangements easy-listening et ne rechignant pas à une pincée de blue-eyed soul. Tout cela nous les fait considérer comme une émanation banlieusarde du son de Long Island. Mais en 1964, The D-Men subissent encore l'influence du Nord. Leur "No Hope For Me" doit autant à l'esthétique virginale et optimiste de Mike Brassard qu'à la tendresse spécifique des scènes de l'Iowa et du Minnesota.

 

D-men 2

 

Les éléments sont les suivants : la recette éprouvée du beat suspendu pour les couplets (comme dans "Kathy Run Around" d'Uncle & The Anteaters, ou "At The Club" des T-Bones), moyen très sûr d'imiter le battement du coeur, le refrain de l'emballement, strictement ascensionnel, les voix riches en protéines dont la hauteur est juste et l'élocution, précise, l'orgue idiosyncratique des Etats du Nord que l'on entend jusque dans les Chessmen du Canada. Jugée moins dans ses parties, et plus dans son ensemble, "No Hope For Me" est une idylle adolescente purgée de son drame. The D-Men savent en effet qu'ils ne travailleront pas demain et que la rentrée suivante à l'Université les comblera d'opportunités avec les jeunes ladies. Alors "No Hope For Me" se chante gaillardement, dessinant pour nous les patinoires et les parquets de basketball sur lesquels le groupe dut jouer -et dans l'orchestre et dans l'équipe.

 

D-Men - No hope for me

 

D-Men

Partager cet article

Repost0

commentaires